Les saisons passent … et certaines problématiques restent…

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Loin de nous l’idée des solutions « miracles ». Ce sera notre postulat de départ.

Car, force est de constater, que durant les récentes et différentes mises en place des établissements hôteliers, para-hôteliers, HPA et autres bars, restaurants, spa et golf, en vue d’une saison estivale 2011 qui s’annonce sous les meilleurs auspices, (contexte géopolitique aidant), nous avons pu constater que les mêmes « fantômes » viennent souvent hanter les esprits de tout responsable d’exploitation (et de leurs chefs de service) : nous parlons, bien entendu, du phénomène récurrent relatif  à la difficulté de recruter du personnel.

Loin derrière, mais bien ancré dans les esprits néanmoins, surgit  une sorte de saturation morale (et intellectuelle) liée à la lourdeur des tâches administratives et sociales relatives à la législation du travail.

Examinons de plus près ces 2 sources de « fatigue mentale »,  génératrice d’un certain fatalisme, sans enfoncer des portes déjà ouvertes (et qui ne se refermeront peut-être jamais),  en envisageant, humblement, des pistes essayées, …ailleurs, …ou à d’autres moments.

1 Le recrutement : Nous ne nous livrerons pas à l’énoncé des nombreux obstacles : La saisonnalité de l’activité ; les difficultés de logement du personnel, les tentatives de fidélisation restées  infructueuses etc.…Conscient de la problématique, pour l’avoir vécu en son temps, et à la lumière d’échanges toujours fructueux lorsqu’ils sont teintés du sceau de l’ouverture, de l’implication et du volontarisme, il apparaît nécessaire de « resserrer les liens » avec Pôle-emploi pour préparer en amont les débuts de parcours saisonniers.(J’entends le « déjà fait » ;… je demande : « comment optimiser ? ») Pour nous être rapprochés d‘un haut lieu de l’hôtellerie saisonnière très en demande de personnel (LOURDES), nous avons appris par le biais du syndicat des hôteliers qu’une journée « portes-ouvertes » était organisée chaque année depuis plus de 5 ans, au mois de janvier. Les résultats étant jugés très satisfaisants, cette opération a été étendue à d’autres métiers et à d’autres villes du département.

Deuxième piste envisagée en la matière, lors de ces mises en place, la mutualisation des Ressources. Ne serait-il pas possible, à l’époque de la sur-communication, d’échanger des fichiers sur : des offres de poste, des souhaits de placements, des candidatures spontanées etc.… qui pourraient être mises en réseau intranet, réservé aux professionnels, et relié, à terme, aux agences de placement (publique et privées comme RANDSTAD ou autres)… ?

2 La lourdeur administrative : C’est un fait, le strict respect des dispositions légales et règlementaires en matière du droit du travail pèse sur les énergies, brise parfois les élans et anéanti souvent les bonnes dispositions. Chacun y  va de sa solution, en fonction de ses moyens, de la dimension de sa structure, de sa faculté à s’organiser, à s’adapter ou mieux à anticiper.

De la même manière, et en utilisant les mêmes pontages et les mêmes synergies, n’y aurait-il pas la possibilité d’échanger des  solutions,  précautions et pourquoi pas facilitations, qui une fois partagées, éviteraient de s’en remettre systématiquement à la « bouée salvatrice » du cabinet comptable et social .

De ces 2 forts ressentis, il nous est apparu opportun (et en rêvant un peu, utile, pourquoi pas) de proposer des pistes communes à une même catégorie socioprofessionnelle si présente et « pesante » dans l’économie régionale.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »